Surréaliste ! A une quinzaine de kilomètres de Dieppe (Seine-Maritime), un viaduc de 700 mètres, achevé depuis juillet 2015, n’est toujours pas en service. Il a pourtant coûté 77 millions à l’Etat et il doit désengorger l’entrée de la ville où 18.000 véhicules s’entassent chaque jour sur la RN 27. Oui mais voilà, il manque 7,7 kilomètres d’asphalte pour le raccorder à la nationale.

Fouilles archéologiques, contentieux d’expropriation, budgets à sec… autant de vicissitudes invoquées par les services de l’Équipement pour justifier cet incroyable contretemps. Finalement, le tronçon de route manquant ne devrait être livré qu’en 2020, cinq ans après la construction du pont qui, d’ici là, aura eu tout le temps de se dégrader.

 Lire