Définition et effets bénéfiques du Référendum d’Initiative Citoyenne

En toutes matières

Date: Fri, 28 Dec 2018 15:59:48 +0100 (CET)
To: hubert.wulfranc@assemblee-nationale.fr, hubert.wulfranc@laposte.net

Mail envoyé avec photos des blessés et à répondu + lettre ecrite au ministre de l’inérieur CASTANER

Bonjour Monsieur le Député,

En tant qu’élu de la Seine-Maritime pourriez vous

porter le débat à l’assemblée nationale pour que cesse les exactions et les violences policières

sur la population, particulièrement avec l’utilisation des flashballs.

J’ai moi même constaté sur Rouen en centre ville le samedi 22 décembre 2018 la présence de 5 personnes

dont on ne sait si elles font parties de la Police et qui sont armées de flashball alors qu’il ni a aucune menace ni danger

sinon de simple citoyen qui marche et dont le seul tort et de porter un gilets jaune.

Veuillez agréer Monsieur le Député l’expression de mes meilleures salutations

_________________________________________________

A répondu:

Vous trouverez en pièce jointe la question écrite adressée par le député Hubert WULFRANC au ministre de l’intérieur concernant l’usage excessif de la force par les forces de police et de gendarmerie qui a été confirmé à plusieurs reprises.

Bien cordialement

Jonathan THIREL
Assistant parlementaire d’Hubert WULFRANC
Député de Seine Maritime

—————————————————————

à interpellé le ministre de l’inérieur CASTANER
sur l’utilisation du flashball :
Hubert Wulfranc
Question N° 16070 au Ministère de l’intérieur
Question soumise le 22 janvier 2019
https://www.nosdeputes.fr/15/question/QE/16070
le PDF ici

————————————————————————-

France: des experts de l’ONU dénoncent des restrictions graves aux droits des manifestants «gilets jaunes» Lire

La haut-commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, Michelle Bachelet, a appelé, mercredi 6 mars 2019, les autorités françaises à enquêter sur les violences policières commises pendant les manifestations des « gilets jaunes » depuis la mi-novembre 2018.

« Nous encourageons le gouvernement à poursuivre le dialogue et demandons urgemment une enquête approfondie sur tous les cas rapportés d’usage excessif de la force », a affirmé devant le Conseil des droits de l’homme à Genève l’ancienne présidente chilienne.

Cette dernière a souligné que les « gilets jaunes » manifestaient contre « ce qu’ils considèrent comme leur exclusion des droits économiques et de leur participation aux affaires publiques ».